Accueil » Mensch : la carte blanche (playlist)

Mensch : la carte blanche (playlist)

                                                                                          (c) Romain Etienne

Les deux lyonnaises de Mensch ont publié fin Août un très chouette album intitulé « Tarifa », en référence à cette ville du sud de l’Espagne dans laquelle elles ont trouvé l’inspiration.
Une fenêtre sur le monde en quelque sorte, qui leur a permis d’explorer leur art de manière libre et libérée..

Carine et Vale ont gentiment accepté de nous en dire + sur leurs goûts musicaux et de partager une cool playlist de 10 titres, merci les filles !

Carine :
« Alors, Deerhunter « Ad Astra » : titre issu du dernier album, j’ai vraiment découvert le groupe à la sortie de « Monomania » en 2013, et même si j’apprécie l’ensemble de leurs albums, celui-ci reste pour moi le meilleur de leurs productions.
Jeffrey Lewis : je ne suis pas forcement fan d’anti-folk, mais ce chanteur/dessinateur new-yorkais à eu la bonne idée de reprendre 12 titre du groupe punk Crass et le résultat est un petit bijoux de justesse.
The Limiñanas : ce titre ou un autre, j’aime surtout le parcours de ce duo perpignanais, qui bricole sa musique « en famille » à la maison, leur musique est à la fois brute et élégante, d’ailleurs les anglo-saxons ne s’y sont pas trompés puisqu’il ont été encensés à l’étranger alors qu’on les connaissait à peine en France.
Eddy Current and the Suppression Rin / Ooga Boogas : deux frangins australiens, qui sévissent dans différentes formations depuis 2003, j’aime beaucoup leur son et leur univers, faire le tour de leurs sides-projects est un boulot à temps plein tant ils sont prolixes sous différents noms, Ooga Boogas en est un parmi d’autres. »

Vale :
« En ce qui me concerne, j’écoute toujours peu de choses en même temps. J’alterne toujours entre « mes classiques » et les nouveautés. J’aime beaucoup ce qui se passe dans la scène musicale française actuelle, de Syracuse, Fishbach, Cléa Vincent, Perez, JC Satàn, Mansfield.TYA, Helluvah, Flavien Berger, Theodora à Claude Violante [NDLR: dont elles ont assuré la 1ère partie lors de sa release party aux Bains].
En ce moment, je me replonge dans My Bloody Valentine et Sonic Youth, tout en écoutant en boucle l’electro chill wave de Ménage à Trois (ex Wu Lyf). »

THOMAS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.