Deux chansons en chaussons : Peter Bibby


Connu pour son franc-parler, sa voix écorchée vive et sa personnalité ultra-attachante, Peter Bibby incarne à lui seul la rock attitude telle qu’on l’entend.
Son album "Grand Champion" sorti sur le super label Spinning Top -chez qui est également signé son grand pote Nick Allbrook de POND- avait légitimement trouvé sa place dans notre Top 20 de l’année 2018, véritable recueil de textes mêlant désillusion, contestation, histoires improbables… et une bonne dose d’humour.
Une infinie poésie qui vaut à l’australien un large succès dans sa ville de Perth et de nombreuses tournées/passages en TV et radio à l’échelle nationale.
A l’heure où les artistes formatés tentent d’imposer leur loi, on a plus que jamais besoin de Peter Bibby dans nos vies.

Pour info les sessions sont publiées dans un premier temps sur la page Facebook et le compte Instagram de "Deux chansons en chaussons", avant d'être mises en ligne sur Youtube.
Voilà, vous savez ce qu'il vous reste à faire si vous voulez en avoir la primeur !

La compo :
On se croirait presque dans un bar enfumé de Perth aux côtés de Peter Bibby et de son acolyte, tellement leur mise en scène (chapeau les vapoteuses !) est impeccable.
Extrait de son album (sorti en 2014 chez Spinning Top Music) intitulé "Butcher / Hairstylist / Beautician", le titre "Red XF Falcon" raconte l'histoire d'un amour de jeunesse et de virées à bord d'une Ford du même nom, appartenant au papa de la demoiselle.
Fierté suprême, Peter a un petit mot pour nous les français (et lecteurs de GBH Music) à la fin du morceau !


La reprise :
Angel Olsen explique que l’écriture de ce titre en apparence simple lui a pris beaucoup de temps. Pensé initialement comme une ballade, il a évolué vers quelque chose de plus intense et lui a permis de pousser (c’est le cas de le dire) sa voix dans ses retranchements.
Un challenge réussi pour Peter Bibby et son timbre éraillé, dont l’interprétation intense de "Shut Up Kiss Me" nous colle des frissons.


THOMAS

Aucun commentaire:

Publier un commentaire