The Soft Rider : "quand t'es dans le désert" (playlist)


A quelques années près, "The Pool" aurait pu être la B.O. parfaite du film "Drive", de "Collatéral", voire même... de "Blade Runner".
Véritable plongée infernale et haletante dans une Los Angeles schizophrène, le 1er EP (sorti sur le label californien Atomic Bongos) de The Soft Rider joue avec nos nerfs sans relâche.
Derrière ce nom on retrouve Laurence Wasser, français exilé aux U.S. depuis plusieurs années et déjà à l'origine de projets (le dernier en date ici) plus déjantés les uns que les autres. 
    
De la villa avec piscine au désert il n'y a qu'un pas, figurez-vous que Laurence a passé du quality time en solitaire et nous en touche quelques mots: "Cette année j’ai fait plusieurs séjours à Joshua Tree. Situé à 3h de L.A., au coeur du désert Mojave, le lieu tire son nom des yuccas qui y poussent et qui malheureusement risquent de disparaître à cause du réchauffement climatique. Réputé pour être à la croisée de forces telluriques, c'est un endroit très puissant brûlé par un soleil de plomb le jour et éclairés par la voie lactée la nuit où se côtoient brown recluses, drapeaux sudistes, shamans, hipsters en goguette, oasis, artistes rentrés dans la clandestinité et piscines thermales."

De cette expérience initiatique il nous a ramené une playlist qui vaut le détour !



THOMAS

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire