C’EST LA PANIC, ON A 7 ANS ! (présentation + interview)


On ne fait plus la réputation du Panic Room, rendez-vous des noctambules branchés et décontractés, guidés par un hédonisme nourri de musiques électroniques et de cocktails sympas. Ajoutez à cela un cadre arty et intimiste, un staff des plus cools et une entrée gratos, n'en jetez plus !

Ce lieu qui s’apparentait pour certains à des débuts de soirées des plus folles (fermeture à 2h oblige), fête ce week-end ses 7 ans d’existence et prolonge désormais la formule jusque 5h tous les vendredi et samedi, toujours sous la direction artistiques des bons gars de Dure Vie, Duke et Gonzo. L’occasion de leur poser quelques questions sur leur vie et leurs envies au Panic.


GBHM: Pouvez-vous nous livrer quelques infos sur votre WE d'anniv, histoire de nous mettre l'eau à la bouche ?

Dure Vie: Pour nos 7 ans, nous allons partir sur 22 heures de son en deux soirées. Une soirée le vendredi plutôt Micro House et une le samedi plus disco. Nous avons prévu des déguisements sur place pour tout le monde, des goodies, des cocktails-créations et une grosse ambiance. On sera ouvert exceptionnellement jusqu’à 6h au plus tôt, alors que notre ouverture de nuit sera que jusqu’à 5h.

GBHM: Comment avez-vous constitué le line-up de 13 DJ qui se succéderont au cours de ces 2 jours ?

Dure Vie: Pour ce line-up, on a fait venir jouer des potes qui ont participé à nos différents projets sur le Panic Room ou sur Dure Vie. On.a également invité les gars du LAB Festival, qui propose depuis maintenant 4 ans des sélections de jeunes artistes talentueux le mardi soir. Les quarts et les demies se dérouleront également au Panic et la finale au Badaboum, comme lors des années précédentes.

GBHM: Quel est votre meilleur souvenir au Panic Room ?

Dure Vie: Y’a deux soirées qui nous ont marqué au Panic Room, la première est celle que nous avons organisée avant de devenir les directeurs artistiques, c’était le tout premièr événement de Dure Vie. Et la deuxième restera la Boiler Room avec Point G live, Molly, Lazare Hoche & D’Julz, c’était incroyable comme moment, on avait rarement le Panic Room aussi chaud et c’était diffusé sur les écrans du monde entier !

GBHM: Votre plus grosse fierté ?

Dure Vie: D’avoir pu changer un lieu à notre image, on a retapé la charte graphiste, changé un peu le style musical et apporté notre patte, c’est un bon tremplin pour les jeunes collectifs et nous ça nous permet de jeter un coup d’oeil aux futurs talents de demain.

GBHM: Votre moment le + improbable ?

Dure Vie: Un des orgas dont je tairai le nom est arrivé sans DJ, il s’était fait planter et il trouvait ça complètement normal, nous avons dû appeler des potes pour passer du son en vitesse… Parfois on croise des sacrés génies dans ce milieu.

GBHM: L'artiste que vous rêvez de faire venir jouer ?

Dure VieJus-ed, il était venu boire un coup avec nous avant un événement que nous organisions avec Dure Vie au Djoon et il avait adoré le spot.

GBHM: Comment voyez-vous le Panic Room dans 7 ans ?

Dure Vie: Un bon petit club échangiste mais avec toujours de la bonne musique et des délicieux cocktails, on a ouï dire que ce serait très tendance dans les années à venir !

JULIEN

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire