Eco-festival le Cabaret Vert: les 21, 22, 23 et 24 Août 2014 à Charleville-Mézières




Pour ses 10 ans, le Cabaret Vert a vu grand : programmation musicale éclectique, festival de BD, arts de rue, ciné, spécialités du terroir et vraie bière. 
Du 21 au 24 août, the place to be sera Charleville-Mézières.

Rassemblant têtes d’affiches internationales, groupes plus confidentiels en devenir mais également scène locale, le festival ardennais défend une identité unique en son genre dans le paysage des grands raouts musicaux d’été, en particulier en raison de son approche environnementale.
Distingué l’année dernière par le prix "A Greener Festival", la démarche du Cabaret Vert ne participe pas de l’engouement green observé récemment chez certains, mais s’inscrit dans un engagement débuté dès sa première édition.
Chez GBH Music, en plus de l’excellente prog musicale, une offre de 20 bières artisanales et régionales (en lieu et place des sempiternelles Kro et HK scandaleusement coupées) à l’eau aura achevé de nous convaincre cette année encore.

On vous a donc concocté jour par jour une sélection non exhaustive mais mûrement réfléchie des concerts auxquels vous risquez de nous croiser.

Jeudi 21 Août

Ça commence fort avec ALB, le nouveau rejeton pop de la foisonnante scène rémoise, un passage (sans doute court mais obligé) au concert de Metronomy, avant d’aller découvrir la relève du garage rock Royal Blood et de revoir les grands malades sud-africains de Die Antwoord
On ira aussi vérifier que Joey Bada$$ n’a pas usurpé sa réputation. 

En bonus, on tentera des incursions dès 22h du côté de la scène du Temps des cerises pour ne pas manquer les prestations des artistes du passionnant label Highlife Recordings et en particulier celle du producteur Helper.




Vendredi 22 Août

Dans l’ordre ce sera le trio de Cleveland Cloud Nothings, suivi des trashos-rigolos de Salut C'est Cool et des insaisissables Murkage, avec là encore une visite à la scène du Temps des Cerises pour se caler devant le duo Hoosky, fondateur du très recommandable label Nowadays Records, qui a entre autres signé Fakear.

Après, on aime bien les grands bretons, donc on ira éventuellement découvrir les post-ados de Marmozets et on ne boudera sûrement pas notre plaisir devant les tubes d’Editors. Comme en plus, on est en période de revival 90’s, on ira éliminer le kebab au sanglier ingurgité en se trémoussant devant The Prodigy





Samedi 23 Août 

Auront nos faveurs la petite nouvelle venue dans le monde du garage rock Findlay, les popeux/psyché/indé de Jagwar Ma et l’imposant Schoolboy Q.






Dimanche 24 Août 

On finira en beauté avec les formidables et débridés Thee Oh Sees, sans oublier la soul impeccable de St. Paul & The Broken Bones et de Nick Waterhouse.





MAUD 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire