Young Like Old Men : "Between Us" (interview + streaming premiere)


"Young Like Old Men" ? Avouez que ce nom intrigue. Des jeunes dans des corps de vieux ? Ou l'inverse ?
Ni une ni deux on a mené l'enquête en leur posant quelques questions, à l'occasion de la sortie de leur second album intitulé "Between Us".
Largement inspiré par les légendes de l'indie rock des 90's, il n'hésite pas à lorgner également du côté des 80's et des 00's.
Comme on n'est jamais mieux servi que par soi-même, le groupe est signé sur le label Gravity Music dont les fondateurs ne sont autres... que deux des membres de YLOM.
Cerise sur le gâteau, on vous propose en exclu l'écoute de l'album 24h avant le jour J, à savoir le 10 mai. Une date qui par ailleurs coïncide avec la release party dudit album, puisqu'en effet elle se déroule au Zorba !


GBHM : Salut les Young Like Old Men, vous pouvez nous présenter le groupe ?

YLOM : Salut ! Oui bien sûr, On est un groupe de rock qui aime autant la pop que les guitares hurlantes. On navigue entre ces deux univers, en essayant de pas nous y perdre.

GBHM : Trois ans après la parution de votre premier album, vous sortez "Between Us". Trois ans c’est long ! Qu’avez-vous fait de beau durant cette période ?

YLOM : Oui c’est sûr trois ans c'est long, mais il s’est passé pas mal de choses. Beaucoup de concerts, un E.P "Is it all right" en 2017, on a produit des disques pour d'autres groupes (En Attendant Ana et Eggs entre autres), puis enfin on a encore fait pas mal d'autres concerts.
En fait, on a pas mal d’activités en dehors de Young Like Old Men, on a tous d'autres projets : les frères Valero jouent dans P.I.P, Guillaume dans Special Friend et Nico dans Solcina (entre autres).
On gère aussi avec Guillaume le label Gravity Music.

GBHM : A propos de ce nouvel album, vous diriez qu’il se situe comment par rapport à son prédécesseur ?

YLOM : Définitivement plus pop, plus direct et plus live ! Les nombreux concerts ont changé pas mal de chose dans notre musique..
Le premier disque était un peu particulier, on n’avait pas vraiment de groupe mais on avait pas mal de morceaux. On trouvait ça dommage qu'ils dorment au fond d'un tiroir... On est donc partis trois semaine à la campagne enregistrer tout ça avec un groupe créé sur le pouce (avec Pablo Padovani qui tenait la basse).
Le résultat était étonnant car il mélangeait des ambiances très variées qui étaient (pour la plupart) quasiment impossible à reproduire sur scène.
"Between Us" est très différent, car plus direct. On a essayé avec ce disque d'être plus proche de nos prestations live.
En fait, je crois que l'on a toujours rêvé de réaliser un disque enregistré entièrement live... Bon on n'y est pas encore car on va dire qu'il a été enregistré 80% live.... On verra pour le prochain...


GBHM : Vous êtes clairement des enfants des 90’s de par vos influences. On pourrait citer Sonic Youth pour le côté expérimental de certains morceaux, Pavement pour la sonorité des guitares, ou encore Nirvana pour le côté grungy…. Vous êtes d’accord avec ça ? Vous souhaitez étoffer la liste ?

YLOM : Il est évident que ces groupes ont eu une grande influence dans notre musique. On va dire que nos influences puisent pas mal dans les groupe tels que Spacemen 3, Guided By Voices, Yo La Tengo, Faust, etc...
Après on écoute pas mal d'autres choses. Par exemple on aime beaucoup la scène "neo-folk" des années 2000 tel que Six Organs Of Admittance, Sparklehorse, Elliott Smith, Songs Ohia, etc...
Et puis les années 80 sont hyper importantes aussi, la no-wave, le post-punk... toutes ces scènes sont un peu liées entre elles au final.

GBHM : Sans forcément sombrer dans la nostalgie, qu’est-ce qui vous manque le plus des 90’s ?

YLOM : Pas grand chose... On a la sensation que les groupes que l'on a adorés dans ces années là sont toujours d'actualité, toujours modernes.. On fait pas vraiment gaffe de savoir si ce que l'on écoute fait partie du "clan des 90's" ou non... On cherche surtout a faire la musique la plus sincère et honnête possible. Peut-être que c'est quelques chose que l'on retrouve dans les groupes indé de ces années qui nous ont inspirés.. Il y avait peut-être une spontanéité qui est un peu moins présente actuellement ? Après ce qui nous manque le plus c'est peut être X-Files à la télé...

GBHM : Vous vous êtes déjà fixé une deadline pour votre prochain album ou ça viendra quand ça viendra ?

YLOM : On a un deuxième E.P qui est déjà enregistré et qui arrive fin 2019 / début 2020. Puis on commence déjà à travailler sur le prochain disque !
On n'est pas prêt d'arrêter en gros...


THOMAS

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire