Gengahr : sorciers indie (interview VO/VF)


Ces quatre là n’aiment pas les étiquettes.
Gengahr, du nom d’un pokémon violet première génération, livrent une pop murmurée dans leur premier album "A Dream Outside".
Même si c’est d’abord en Australie (sur les ondes de la radio Triple J) que les originaires du nord de Londres on fait sensation, l’ensorcellement Gengahr atteint désormais l’Europe.
De passage à l’Olympia en première partie des belges Balthazar, GBH Music en a profité pour prendre une bière avec les deux fondateurs du groupe, Danny et Felix.


GBHM : What do you think makes you stand out from a lot of indie bands that are up and coming across the UK ?

Felix : We were listening to mostly American bands, so our influences didn’t immediately come from what was going on in the UK.

Danny : Individually as well our music tastes differ quite a lot. I think that maybe in other bands, members might like similar music at the same time.

GBHM : So what brought you together then if it wasn’t through music ? What was it ?

Danny : Well me, Felix and Hugh went to school together.

Felix : We were playing and writing music before we could actually play or write music, so I think we had a probably slightly unconventional, or maybe more of a kind of punk start. We were never Grade 8 musicians, we just started playing in either Dan’s bedroom or in practise rooms at school, and that’s where we kind of forged our allegiances to each other.



GBHM : I guess last year would have been a really big year for you guys, releasing your debut album, having headline tours for the first time, what are you looking to achieve this year ?

Danny : We’re writing the second record. So far it’s been nice to get on the road early and just play some shows and roadtest some new material and see what the reaction is like.

Felix : We’re excited about possibly working on other things aside from the album and try and think of some other creative things we can put together.

GBHM : You put on an artwork exhibition. Is that the type of thing you’d look to continue ?

Felix : I think we’d definitely do it again.. It was funny to see how many people were into it. We had a show on for about three or four days with other people from bands, like Thom (Alt-J), Laurie (Slaves) and Ed (Bombay Bicycle Club). They were musicians who made art and were into the idea of putting on a small gallery.

GBHM : In terms of the new record, do you think thematically about your lyrics? I’ve read that Felix is a big fan of Bowie and his album "Diamond Dogs" was centred around Orwell’s "1984"…

Felix : I don’t think we’re into doing themed albums. When we first started doing demos we did a Halloween EP.

GBHM : But there won’t be a Gengahr Christmas record ?

Danny : That’s where the money is. Bublé did it.



GBHM : One thing we wanted to know after the death of David Bowie.

Felix :  Whether we’d do a cover ?

GBHM : No it wasn’t that actually. If I had had the chance to meet him, what would you have said ?

Felix : It was a big blow as almost Lou Reed and Bowie back to back and they were my two major early influences for writing music. But maybe it’s for the best, they might have hated me or I might not have liked him as much as I’d have hoped.

GBHM : In terms of influences, Felix said Bowie and Reed, what about you Danny ?

Danny : A lot of world music and hip hop actually, and soul. I used to really like the Queens of the Stone Age and heavy, heavy rock.

GBHM : Would you say that there are any female musicians that have influenced you in the past or are currently influencing you as a band ?

Danny : St Vincent.

Felix : She’s one of the best guitarists in the world for sure.

Danny : We all collectively like Speedy Ortiz.

Felix : I think Grimes’ new record was one of my favourites last year. I think when you sing like a girl, you need to pick your influences wisely.

GBHM : Are there any bands you think we should keep an eye on this year ?

Felix : Pumarosa. We toured with them. I think they’ll do really well. Another female fronted band.

Danny : Cash+David, a very talented two piece. She sang with Bombay Bicycle Club.



GBHM : I read that you got signed in Australia before the UK...

Felix : We put out our first single, which maybe got played a couple of times on the radio in the UK but it ended up being the most played track on Triple J. We didn’t even realise it was a big deal until we went there. We get played on the radio a lot more in Australia than at home, they’ve obviously got fantastic taste. (laughs)

GBHM : What do you think about French artists ?

Felix : A lot of the Parisian electronic stuff was a big influence early on. When groups like Justice were breaking through, it was massive. They do electronic pop music better than anyone.

GBHM : To finish, could you describe France in three words ?

Felix : What like, wine, bread and cheese ? They’re all pretty good.

Pour nos lecteurs non anglophones, voici la version en VF


GBHM : Qu’est-ce qui vous différencie de la masse de groupes indie qui émergent en Grande-Bretagne ?

Felix : On écoute surtout des groupes américains, donc nos influences ne viennent pas directement de ce qui se passe en Grande-Bretagne.

Danny : Je pense aussi que de manière individuelle nos goûts musicaux sont très différents, alors que dans les autres groupes les membres aiment souvent le même type de musique.

GBHM : Si ce n’est pas la musique, qu’est-ce qui vous a rapproché ?

Danny : Felix et moi on était à l’école ensemble.

Felix : On a commencé à jouer et à écrire de la musique avant d’être réellement capables de jouer ou d’écrire de la musique. Du coup notre style était pas conventionnel, c’était un genre de punk. On n'a pas fait 8 années de conservatoire, on a commencé a jouer dans la chambre de Dan ou dans les salles de répétition de l’école, c’est ce qui nous a rendu fidèles.

GBHM : C’est une année importante qui vient de s’écouler pour vous, le lancement de votre premier album, votre première tournée, qu’est-ce que vous attendez de 2016 ?

Danny : On bosse sur le deuxième album. C’était cool jusqu’ici d’être sur la route et de faire des concerts, ça nous a permis de tester nos prochains titres et de voir la réaction du public.

Felix : On est très excités par la perspective de créer de nouvelles choses parallèlement à notre album.

GBHM : Vous avez monté une exposition d’art. Est-ce que c’est le genre de chose que vous voulez continuer à faire ?

Felix : On le refera. C’était drôle de voir à quel point les gens étaient impliqués. L’expo a duré trois ou quatre jours avec d’autres artistes comme Thom (Alt-J), Laurie (Slaves), et Ed (Bombay Bicycle Club). C’était des musiciens qui faisaient de l’art et qui ont eu l’idée de mettre en place un petite galerie.

GBHM : Au sujet de ce nouvel album, est-ce vous allez l’écrire en référence à un thème précis ? Felix est un grand fan de Bowie et son album "Diamond Dogs" était centré sur le livre d’Orwell "1984"…

Felix : On n'est pas vraiment du genre à faire des albums à thème. Bien que lorsqu'on a réalisé nos premières démos, on a fait un EP Halloween.

GBHM : On peut s’attendre à un album Gengahr de Noël ?

Felix : C’est là où est l’argent. Bublé l’a fait.

GBHM : Il y a une chose qu’on aurait aimé savoir après la mort de Bowie…

Felix : Si on allait faire un cover ?

GBHM : Plutôt, si vous aviez eu la chance de le rencontrer, qu’est-ce que vous lui auriez dit ?

Felix : Ça a été un gros choc surtout qu’il faisait, tout comme Lou Reed, parti de mes plus grandes influences. Mais peut-être que c’est mieux comme ça, peut-être qu’il m’aurait détesté, ou qu’il m’aurait pas aimé autant que je l’espérais.

GBHM : Concernant vos influences, pour Felix, Bowie et Reed, et toi Danny ?

Danny : Pas mal de world music, de hip hop et de soul. J’aime beaucoup the Queens of the Stone Age et le heavy rock.

GBHM : Y a-t-il une artiste féminine qui vous influence ou qui vous a influencé particulièrement ?

Danny : St Vincent

Felix : C’est une des meilleures guitaristes au monde, pour sûr.

Danny : On aime tous Speedy Ortiz.

Felix : Je pense que le dernier album de Grimes est mon album préféré de 2015. Quand tu chantes comme une fille, tu dois choisir sciemment tes influences.

GBHM : Est-ce qu’il y a d’autres groupes que l’on doit suivre cette année ?

Felix : Pumarosa. On a joué avec eux. Ils sont vraiment bons.

Danny : Cash+David, un duo très talentueux. Elle chante avec Bombay Bicycle Club.

GBHM : J'ai lu que vous aviez d’abord signé avec un label australien, avant la Grande-Bretagne...

Felix : On a sorti notre premier single qui est passé quelque fois sur les radios anglaises, mais qui a fini par être le son le plus joué sur Triple J. On n'avait pas réalisé à quel point c’était important avant de se rendre là-bas. On passait beaucoup plus à la radio là-bas que chez nous, c’est forcément parce qu’ils ont bon goût. (rires)

GBHM : Que pensez-vous des artistes français ?

Felix : Beaucoup d’artistes parisiens ont été des grosses influences à nos débuts. Quand des groupes genre Justice ont percé, c’était énorme. Ils font de l’électro-pop mieux que personne.

GBHM : Pour finir, la France en trois mots ?

Felix : Un truc du genre vin, pain et fromage ? Les trois sont plutôt bons.

PROPOS RECUEILLIS, RETRANSCRITS ET TRADUITS PAR MIKE WINNINGTON

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire