Bang Gang : Comme une envie de s'en faire un (Interview VO/VF)

Contrairement aux allusions graveleuses que son pseudo pourrait facilement inspirer aux esprits mal tournés et/ou dyslexiques, l’Islandais Bardi Johannsson a toujours représenté la classe incarnée. 

Son nouvel effort "The Wolves are whispering" est sorti le 23 juin dernier (Bang Ehf/Differ-ant), soit sept ans (!) après "Ghosts from the past" et tourne depuis en boucle sur nos platines. Et ce ne serait pas trop m’avancer que d’affirmer à mi-course qu’il fait d’ores et déjà partie de notre short-list des meilleurs albums 2015. 



Disque au son unique et en cela profondément rafraîchissant, ce qui par les temps caniculaires qui courent est déjà un exploit en soit, il s’avère être dès la première écoute une véritable bénédiction pour les oreilles, surtout lorsqu’elles ont été en surchauffe pour cause d’abus de playlists RTL 2 (car bloquées au fin fond de la Bretagne sans connexion Internet pendant une semaine).

Si Johannsson est surtout connu en France pour ses collaborations classieuses (avec Jean-Benoit Dunckel de Air aka Darkel sur le projet Starwalker et avec Keren Ann sur l’album "Lady & Bird"), la discographie complète de Bang Gang, OVNI inclassable entre pop, trip hop et electro mérite absolument le détour.

On retrouve d’ailleurs Keren Ann sur ce quatrième opus mais également Bloodgroup (sur le titre heavy synth "The Sin Is Near") ou encore Helen Marnie de Ladytron, que du beau monde donc.

Difficile de choisir un titre préféré parmi les 9 perles de l’album même si la sérénité mélancolique qui se dégage du premier single "Out Of Horizon" ne pourra que conquérir ton cœur, cher lecteur (surtout si comme moi tu es fan de Blonde Redhead, période "23").

Du coup quand l’ami Bardi sort son plus beau clavier pour répondre à nos questions, on ne peut être que ravi (et vous en faire profiter par la même occasion) !




GBHM : Hey Bardi ! You started Bang Gang almost 20 years ago and probably witnessed a lot of changes in the "music industry" during this time. How do you think the future will look like (regarding your own career and said music industry) ?

BJ : Hi, when I started we used an ATARI falcon computer and a sampler. Then transformed all to a TAPE recorder and recorded overdubs and guitars on the tape with 24 tracks. Then we got pro-tools with 4 tracks and synced it with a timecode to the tape. Now I can record over 200 tracks and it is not even enough [laughs]. The music business has also changed a lot. Now there is more time that goes in everything else then doing music. I could write a long article about the pirate thing, but I wont. What is still the same is that I love doing music!

GBHMSeven years since Bang Gang’s last album. What the hell happened during this loooong time ?

BJAlways when I was about to work fully on my album, I got some other exciting projects. Made a few film scores, formed the band Starwalker with JB Dunkel (AIR, Tomorrow’s World) we have an album coming out in a few months, co-produced and recorded the solo album of Helen Marnie (Ladytron), wrote a "Lady & Bird" Opera with Keren Ann, released a "Lady & Bird" album with Keren Ann and the symphony orchestra of Iceland (EMI), played twice in Salle Pleyel and was in a few committees working for the City Reykjavik during the Jon Gnarr's Mayer period, just to mention a few of them. In between I worked little by little on the Bang Gang album.

GBHMYour music is often described as "cinematographic" and you composed some movie soundtracks. Are you actually a real film buff ?

BJ : I don’t know what a "buff" means, but for sure I love doing cinematic music and writing soundtracks. It is in my blood, when I was 20 I was a film critic in a daily magazine in Iceland.



GBHMYou seem to appreciate collaborating with other artists (Keren Ann who sings again on the new album, Jean-Benoît Dunckel from Air - quoting the most famous (and French speaking) of them for our French audience…). What drives you exactly ?

BJ : Basically I have been very lucky to work with amazing artists. JB is simply a genius and an amazing guy, fun, extremely talented musician & composer and has a great sense of humour. Keren Ann is a long-time collaborator and a very special and close friend. When we meet after 1 year of being in different countries, it is like no time has passed. We have done so many projects and spend so much time together it is always the biggest pleasure to be back with her in the studio or outside of it. Working with other artists teach you a lot and also can bring out other musical things that you are used to doing.

GBHMRetrospectively regarding the choice of your band name, at a time where Internet was not in every home, maybe you could now think about a collaboration with the band Grouplove, what do you think ?

BJ : Yes, I chose my bands name not knowing that google would exists and link to strange things. Never heard about Grouplove, but maybe easier for the search engines then Bang Gang.

GBHMI am probably full of clichés about Iceland and Icelandic people (such as "a cold country full of hot people") but "Wolves are whispering" seems to me to have been written in this same dual vein: cold but emotional, simple but dramatic, dark but sunny, full of melancholy with a pop sound, a perfect blend. How personal is the album ? And how did you work on it ?

BJ : The album is almost too personal. It has a little bit of Iceland in it, but I am kind of an island in Iceland.  I am not squeezing my voice too much on the record, because I wanted it to be intimate and that it sounds a bit like I could be singing to one person sitting next to me. My vocal abilities have been getting much better since I have been touring a bit for the last years. I am more confident, but I am not going to be pretentious. Just honest. Maybe the ups and downs on the album are explained by the long period of working on it. Also I mostly work on Bang gang songs when I need to clean out some issues.



GBHM2015 has been so far another of those "what’s wrong with you people ?" year with for instance the murder of the Charlie Hebdo cartoonists in Paris in January, the Germanwings plane crash in March or the mass murder of the Kenyan students in April, etc.. What is moving or concerning you those days ? Any hopes for the rest of 2015 ?

BJI am sorry for the families, friends and those who have lost their lives. But I have to quote the band The The: Everybody knows whats going on in the world, but I don’t even know whats going on in myself. There is always hope.

GBHMI suppose (I mean I hope) that you will be touring at some point in order to present the new album. I couldn’t find Bang Gang among the line-up of the Iceland Airwaves I’d love to attend again this year. What’s wrong with the bookers ? Should I send them an email to complain ?

BJHaha. No need to write to Airwaves festival. I will be on my way to China on a tour just after this festival, so no time to play there. When I release a Bang Gang album, I always make a release-concert in Iceland on my own.  Now i am looking into Europe dates in the fall.

GBHMJoking apart, when are you coming to Paris to present "The Wolves Are Whispering" ?

BJGoing to do a little party for friends in June and then a concert probably in the fall.


Pour nos lecteurs non anglophones, voici la version en VF


GBHMSalut Bardi ! Tu as débuté Bang Gang il y a presque 20 ans et tu as probablement été témoin de nombreux changements dans l’industrie musicale au cours de cette période. A quoi le futur va-t-il ressembler selon toi (en ce qui concerne ta propre carrière et ladite industrie) ? 

BJSalut, quand j’ai commencé on utilisait un ATARI falcon et un sampler. Ensuite on a transformé tout cela et enregistré des overdubs et des guitares sur une bande de 24 pistes. Puis nous avons eu un pro-tools 4 pistes que nous avons synchronisé à la bande avec un timecode. Maintenant je peux enregistrer plus de 200 pistes et ce n’est pas encore assez [rires]. L’industrie musicale a également beaucoup changé. On passe de plus en plus de temps à faire autre chose que de la musique. Je pourrais écrire un long article sur le piratage mais je ne le ferai pas. Ce qui n’a pas changé, c’est que j’adore faire de la musique !

GBHMSept ans depuis le dernier album de Bang Gang. Mais que s’est-il passé pendant cette loooongue période ? 
 
BJA chaque fois que je m’apprêtais à travailler sur l’album, j’ai eu d’autres projets excitants. J’ai fait des BO de films, formé Starwalker avec JB Dunkel (AIR, Tomorrow’s World), nous ressortons un album dans quelques mois, j’ai co-produit et enregistré l’album solo album d’Helen Marnie (Ladytron), écrit un opéra "Lady & Bird" avec Keren Ann, sorti un album de "Lady & Bird" avec Keren Ann et l’Orchestre Symphonique d’Islande (EMI), joué deux fois dans la Salle Pleyel et j’ai participé à quelques comités travaillant pour la ville de Reykjavik pendant le mandat de Jon Gnarr [ce génial humoriste islandais et ancien punk qui a raflé la mairie de la capitale en 2010 et l’a quittée en 2014 malgré sa forte popularité, NDLR], juste pour en mentionner quelques-uns. Et entre-temps j’ai travaillé petit à petit sur l’album de Bang Gang.

GBHMTa musique est souvent décrite comme "cinématographique" et tu as d’ailleurs composé quelques BO. Est-ce que tu es un vrai cinéphile, un movie buff [mordu de cinéma, NDLR] comme on dit ? 

BJJe ne sais pas ce que "buff" signifie mais c’est sûr que j’adore faire de la musique cinématographique et écrire des BO. J’ai ça dans le sang, lorsque j’avais 20 ans j’étais critique de films dans un quotidien en Islande.

GBHMTu sembles apprécier les collaborations avec d’autres artistes (Keren Ann qui chante à nouveau sur le nouvel album, Jean-Benoît Dunckel d’Air – pour ne citer que les plus connus (et francophones) de nos lecteurs français. Qu’est-ce qui t’y incite ?

BJ : En fait, j’ai été très chanceux de travailler avec des artistes incroyables. JB est juste un génie et un mec incroyable, fun, extrêmement talentueux en tant que musicien et compositeur et il a un super sens de l’humour. Keren Ann est une collaboratrice de longue date et une amie très proche et très spéciale. Lorsqu’on se retrouve après un an passé dans des pays différents, c’est comme si le temps c’était arrêté. Nous avons réalisé tant de projets et passé tellement de temps ensemble que c’est toujours un immense plaisir de la retrouver en studio ou ailleurs. Travailler avec d’autres artistes t’apprend énormément et te permet de faire ressortir d’autres choses que celles auxquelles tu es habitué musicalement. 

GBHMEn regardant rétrospectivement le choix du nom de ton groupe à une époque où Internet n’était pas dans chaque foyer, peut-être que tu pourrais penser maintenant à une collaboration avec Grouplove non ? [ceci était censé être de l’humour, NDLR]

BJOui, j’ai choisi le nom de mon groupe sans savoir que Google allait exister et conduire à des choses étranges. Jamais entendu parler de Grouplove, mais c’est en effet peut-être plus facile pour les moteurs de recherche que Bang Gang.  

GBHMJ’empile sûrement les clichés sur l’Islande et les Islandais (du style "un pays froid plein de gens hot" mais "Wolves are whispering" me semble avoir été écrit dans cette veine duale: froid mais plein d’émotions, simple mais dramatique, sombre mais rayonnant, mélancolique avec un son pop, le mélange parfait en quelque sorte. A quel point cet album est-il personnel ? Et comment as-tu travaillé dessus ?  

BJL’album est presque trop personnel. Il y a un peu d’Islande en lui mais je suis une sorte d’île en Islande. Je ne pousse pas trop ma voix sur le disque parce que je voulais qu’il soit intime et qu’il sonne un peu comme si je le chantais pour une personne assise à côté de moi. Mes capacités vocales se sont beaucoup améliorées depuis que j’ai un peu tourné ces dernières années. J’ai plus confiance en moi mais je ne vais pas être prétentieux. Juste honnête. Peut-être que les hauts et les bas de l’album s’expliquent par la longue période pendant laquelle j’ai travaillé dessus. Il s’avère aussi que je travaille la plupart du temps sur des chansons de Bang Gang quand j’ai besoin de régler certains problèmes.

GBHMJusque-là, 2015 a encore été une de ces années "Mais qu’est-ce qui vous prend les gens ?" avec l’attentat de Charlie Hebdo à Paris en janvier, le crash intentionnel de l’avion Germanwings en mars ou le meurtre des étudiants Kényans en avril, etc. Qu’est-ce qui te touche / te préoccupe en ce moment ? Un espoir pour le reste de l’année 2015 ?

BJJe suis désolé pour les familles, les amis et ceux qui ont perdu leur vie. Mais je ne peux que citer le groupe The The : "Tout le monde sait ce qui se passe dans le monde mais je ne sais même pas ce qui se passe en moi". Il y a toujours de l’espoir.

GBHMJe suppose (je veux dire j’espère) que tu vas partir en tournée à un moment pour présenter le nouvel album. Je n’ai pas trouvé Bang Gang dans le line-up du "Iceland Airwaves" auquel j’aimerais à nouveau assister cette année. C’est quoi le problème avec leur programmateur ? Je devrais lui écrire pour me plaindre?  

BJHaha. Pas besoin d’écrire au festival Airwaves. Je serai en chemin vers la Chine pour une tournée juste après ce festival donc je n’ai pas le temps d’y jouer. Lorsque je sors un album de Bang Gang, j’organise toujours moi-même un concert de release en Islande. A présent, je prépare des dates en Europe à l’automne.    

GBHMBlague à part, tu viens quand du coup à Paris pour présenter "The Wolves Are Whispering" ?

BJJe vais organiser une petite soirée pour mes amis en juin [désolée, la publication de l’article a donc pris du retard, NDLR] et ensuite un concert probablement à l’automne [on ne manquera pas de vous tenir informés de la date, NDLR].

PROPOS RECUEILLIS ET RETRANSCRITS PAR MAUD

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire