The Goastt : A la vie comme à la scène (Interview VO/VF)



Elle, Charlotte Kemp Muhl, connue entre autres pour être le plus jeune mannequin à avoir fait la couverture du Harpers’ Bazaar grand-breton.
Lui, Sean Lennon, fils de… John et Yoko donc.
Ensemble dans la vie, ils forment également depuis 2008 The Ghost Of A Sabertooth Tiger aka The GOASTT, un duo indie rock dont le nom est tiré (par les cheveux) d’une pièce écrite par Charlotte lorsqu’elle était enfant.
Leur nouvel album "Midnight Sun" aux tonalités psyché assumées, sorti le 29 avril dernier sur leur propre label "Chimera Music", a (enfin) mis les critiques de tous bords d’accord.
A l’occasion de leur venue en France pour présenter ce nouvel opus avec une série de concerts qui se clôturera par le festival LEVITATION le 20 septembre à Angers (bah oui, un festival de musique psychédélique pardi), le sympathique tandem arty / barré / fun a répondu avec l’humour qui les a toujours caractérisés à nos questions sur le récent revival psyché, les plaisirs (musicaux) coupables et le poids de l’héritage.
Si vous passez le weekend à Rock en Seine, un conseil : ne les manquez surtout pas ce samedi 23 août sur la Grande Scène !

GBHM : Midnight Sun, with its strong psychedelic vibe, sounds so different from the first GOASTT album. How come ?  

The GOASTT : Our first record was a collection of acoustic demos, but we always imagined them as full rock songs. It took a while to agree upon our sound though and figure out how to be more pop. We were so weird in the beginning.

GBHM : You will be playing the Levitation festival in September, the French pendant to the Austin Psych Fest. It seems to me that more and more new psych bands have been recently emerging. And now we even got two "psych" Festivals in France. What do you think about this psych "revival" ?

The GOASTT : We’re very happy about it, and didn’t even realize that was going to be a trend 6 years ago when we started writing these songs. 60's psychedelia is our favorite genre, so it’s been interesting to hear modern takes on that by other bands.

GBHM : What about the older acoustic songs ? Will you be playing them as such during the tour or will you be exploring new sounds ?

The GOASTT : No, I don't think we'll return to an acoustic format until we're too old to play rock and roll anymore! Ha.



GBHM : How do you work together and to what extend do you influence each other ? Do you share the same tastes in music ?

CKM : We write and record everything together. We have very similar taste although different approaches in the studio. Sean is very polite and sensitive and slow while I am an opinionated and impatient workaholic. We argue a lot and hurt each other's feelings but at the end of the day it always brings us closer and we have become such better musicians because of that challenge.

GBHM : Sean, did having iconic parents who artistically collaborated influence you in starting a band with the woman you love ?

SL : Probably! It was the first paradigm I learned - men and women working together as equals. I’m a bit of a feminist, although it's not easy at times, ha...

GBHM : Sean again, I read somewhere that your father is the reason why you became a musician. I mean, almost every band making pop songs has been at some point influenced by the Beatles. But as for your music, there has probably been at least at the beginning curiosity regarding the fact that you are John’s son. How did you deal with it ?

SL : It’s an energy I’ve been dodging since I was born, so at this point I tune it out and try not to react to people’s projections. Every musician is influenced by the Beatles, but I’m equally influenced by Hendrix and Pink Floyd and The Who.



GBHM : Back to you two. You hang out at fashion weeks, you design your own band shirts and you’re obviously a really stylish couple. How important are style and fashion to you ?

The GOASTT : It's just fun, not something we take too seriously. We love designing our own clothes and vintage shopping and customizing everything in our lives - even if we buy a hat we have to customize it with a giant turkey feather from our farm !

GBHM : You are known for being musicians. But do you have any other secret skills ?

CKM : We want to get into film making one day - writing, directing and scoring. Other than that, Sean is weirdly good at archery and I used to be a soccer champion.

GBHM : Today at lunch, I heard the track "Baby One More Time" by Britney Spears at the restaurant. I surprised myself knowing the lyrics and singing along, before stopping as I remembered I’m supposed to be a musical snobbish person working for a small musical blog. Do you also have any musical guilty pleasure ? 

The GOASTT : We’re not ashamed to like stupid pop songs sometimes. We both love Eminem and Michael Jackson and even some of Britney Spears songs like Toxic and Slave 4 You.

Pour nos amis non anglophones, voici l'interview en VF!


GBHM : Midnight Sun, avec sa forte vibe psychédélique, sonne vraiment different du premier album. Comment ça se fait ?  

The GOASTT : Notre premier album était une collection de démos acoustiques, mais nous les avons toujours imaginées comme des chansons rock à part entière. Mais ça nous a pris du temps pour nous mettre d’accord sur notre son et pour trouver comment être plus pop. Nous étions tellement bizarres au début.

GBHM : Vous allez jouer au Festival Levitation en septembre, le petit frère français du Austin Psych Fest. J’ai l’impression que de plus en plus de groupes estampillés "psyché" ont récemment émergé. Et maintenant on a même deux festivals "psyché" en France. Qu’est-ce que vous pensez de ce revival ?

The GOASTT : On en est heureux. Nous n’avions même pas réalisé il y a 6 ans, lorsque nous avons commencé à écrire ces chansons, que ça allait devenir une mode. Le psychédélisme des 60's est notre genre favori, donc c’était intéressant d’en entendre des versions modernes par d’autres groupes.

GBHM : Qu’en est-il de vos anciennes chansons acoustiques ? Vous allez les jouer telles quelles pendant la tournée ou vous comptez explorer de nouvelles sonorités ? 

The GOASTT : Non, je ne pense pas que nous revenions à un format acoustique tant que nous ne serons pas trop vieux pour jouer du rock and roll ! Ahah.

GBHM : Comment travaillez-vous ensemble et dans quelle mesure l’un influence l’autre ? Partagez-vous les mêmes goûts musicaux ?

CKM : Nous écrivons et enregistrons tout ensemble. Nous avons des goûts très similaires bien que des approches différentes au studio. Sean est très poli et sensible et lent, alors que je suis une boulimique de travail, entêtée et impatiente. Nous nous disputons beaucoup et il nous arrive d’être blessant mais à la fin de la journée,  ça nous rapproche toujours. Et nous sommes devenus de tellement meilleurs musiciens grâce à ce challenge.

GBHM : Sean, le fait d’avoir des parents iconiques qui ont artistiquement collaboré ensemble t’a-t-il influencé pour démarrer un groupe avec la femme que tu aimes ? 

SL : Probablement ! Ce fut le premier paradigme que j’ai appris – un homme et une femme travaillant ensemble,  en tant qu’égaux. Je suis un peu féministe, même si ce n’est pas toujours facile, ahah…

GBHM : Sean de nouveau, j’ai lu quelque part que ton père est la raison pour laquelle tu es devenu musicien. Je veux dire, pratiquement chaque groupe qui fait des chansons pop a à un moment ou un autre été influencé par les Beatles. Mais concernant ta musique, il y a dû avoir au moins au début de la curiosité eu égard au fait que tu es le fils de John. Comment tu as réagi par rapport à ça ? 

SL : C’est une énergie que j’ai évitée depuis ma naissance, alors maintenant je fais la sourde oreille et j’essaie de ne pas réagir aux projections des gens. Chaque musicien est influencé par les Beatles mais je suis tout autant influencé par Hendrix, Pink Floyd et The Who.

GBHM : Je reviens sur vous deux. On vous voit aux Fashion Weeks, vous dessinez vos propres t-Shirts pour le groupe et vous êtes de manière assez évidente un couple avec beaucoup de style. Quelle est l’importance du style et de la mode pour vous ?

The GOASTT : C’est juste marrant, pas quelque chose que nous prenons au sérieux. Nous adorons dessiner nos propres vêtements et faire du shopping vintage et tout customiser dans nos vies – même lorsque nous achetons un chapeau, il faut que nous le customisions avec une plume géante prise sur une dinde de notre ferme !

GBHM : Vous êtes connus en tant que musiciens. Mais est-ce que vous avez d’autres talents cachés ? 

CKM : Nous aimerions passer à la réalisation de films un jour – écrire, diriger et faire les arrangements. Sinon Sean est bizarrement bon au tir à l’arc et j’ai été championne de foot.

GBHM : Ce midi, j’ai entendu le track "Baby One More Time" de Britney Spears au restaurant. Et je me suis surprise à connaître les paroles et à les chanter, avant d’arrêter en réalisant que je suis supposée être une snob musicale bossant pour un petit blog. Est-ce que vous aussi vous avez des plaisirs coupables musicaux ? 

The GOASTT : Nous n’avons pas honte d’aimer parfois de stupides chansons pop. Nous aimons tous les deux Eminem et Michael Jackson et même des titres de Britney Spears comme Toxic et Slave 4 You.

[Ce qui me fait donc un fabuleux point commun avec les GOASTT et à vous une belle jambe, NDLR]

MAUD

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire