3 shots of Donny Benét

L'inénarrable Donny Benét a tout pour devenir votre nouvelle idole: du talent, de l'humour, de l'autodérision et un physique très avantageux.
Pire encore, il se bonifie avec le temps !

Son dernier album "The Don" reprend les ingrédients qui rendent cet australien (aux origines méditerranéennes) aussi incontournable que déjà culte.
On vous met au défit de regarder le clip de "Santorini" sans vouloir plonger immédiatement dans la mer Égée, celui de "Working Out" sans taper du pied, ou encore celui de "Love Online" sans esquisser un sourire.

Inexorablement attiré par l'eau, il se produira le 14 juillet à Petit Bain dans le cadre du festival de Balades Sonores.
Comptez sur lui pour allumer la mèche d'un feu d'artifice de disco et de pop, prompt à illuminer le ciel parisien.  

En guise de prélude à sa visite, Donny a eu la gentillesse de se prêter au jeu du "3 shots of" ! Et force est de constater qu'il est fidèle à lui-même...

Un rappel sur le principe de cette rubrique : demander à un artiste/groupe de prendre 3 photos de son choix avec son téléphone et d'y joindre pour chacune d'entre elles un petit texte d'accompagnement.
Il s'agit d'une figure totalement libre, une carte blanche au cours de laquelle on pourra découvrir un/des moment(s) de sa journée/vie, une oeuvre d'art, un bouquin, un disque ou tout autre chose qui lui tient à cœur et qui a potentiellement eu un impact sur sa carrière.


"Here’s a picture of me and my shoemaker Sergio.
I took a Tuscan holiday back in 2012 and stayed in a small town called San Quirco
The next town a few kilometres away is Pienza.
It’s the picturesque Tuscan town and Sergio’s workshop has been in his family for many generations.
Sergio has made my many fantastic pairs of shoes over the years- here we are with my favourite red boots."

Trad:
"Voici une photo de moi et de mon cordonnier Sergio.
Je suis parti en voyage en Toscane en 2012 et resté dans une petite ville du nom de San Quirco.
La ville la plus proche s’appelle Pienza et est à quelques kilomètres.
C’est une ville tout à fait typique et pittoresque et l’atelier de Sergio est un héritage familial depuis plusieurs générations.
Sergio m’a fabriqué tellement de fantastiques paires de chaussures dont mes bottes rouges préférées, sur la photo."


"Here I am in my original incarnation of my studio, Donnyland Studios.
Back then it was very spartan with a few nice synths.
These days it’s full of pretty much all the classic synths and drum machines.
At the moment it’s very messy and I haven’t had a chance to spend as much time in it as I would like- I’ve been touring since March...after my European tour I’ll spend some time in there again."

Trad:
"Me voici dans la première version de mon studio, Donnyland Studios.
A l’époque, le décor était très spartiate avec quelques beaux synthés.
Désormais, on trouve à peu près tous les synthés et les boites à rythme imaginables. En ce moment, le studio est très mal rangé et je n’ai pas eu l’occasion d’y passer autant de temps que j’aurai aimé vu que je suis en tournée…Après ma tournée européenne, j’y retournerai pour en profiter."


"When I’m not writing, recording and touring I like to do the BenétBQ.
It’s a tradition passed down to me.
Meat, salt and hot coals.
That’s it.
Nothing beats it.
I was very lucky to be given this special Tuscan ‘employee only’ apron from a drunk Russian.
It’s something special."

Trad:
"Quand je ne suis pas en train d’écrire, d’enregistrer ou en tournée, j’adore faire un BenétBQ.
C’est une tradition.
De la viande, du sel et des braises chaudes.
Tout simplement.
Il n’y a rien de mieux.
Un russe ivre m’a donné un soir ce magnifique tablier « réservé aux employés » en Toscane. J’en suis très fier."

ELENA ET THOMAS

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire