Sparky In The Clouds : "Underneath" (video premiere)


On les avait découverts sous le chapiteau chauffé à blanc de la scène Ile de France lors de l’édition 2015 de Rock en Scène, puis retrouvés avec ravissement au mois de décembre suivant au Petit Bain pour un concert particulièrement habité.

Sparky in the clouds, c’est un garçon (le guitariste français Mathias Castagné), deux filles (les sœurs anglaises Miranda et Bryony Perkins au chant) et tout autant de possibilités de s’évader de l’Amérique à l’Irlande en passant par l’Inde et l’Afrique au gré de leurs multiples influences, entre Delta blues, soul, funk et new folk, pour n’en citer qu’une poignée.

Si la musique des Sparky s’est nourrie des voyages inhérents à leur soif de curiosité du Monde et de l’Autre pour nous offrir ce supplément d’âme qui la caractérise, l’odyssée du trio ne fait que commencer.

Leur dernier EP "There’s a way to make things brighter", enregistré aux studios Ferber et qui sortira le 21 octobre s’avère, comme son nom le laisse à penser, lumineux. A l’occasion de cette sortie, ils nous offrent en avant-première le magnifique clip d’"Underneath", deuxième extrait de ce nouveau six titres.



Dans un style épuré en noir et blanc faisant la part belle aux jeux d’ombre, cette vidéo, petite merveille de réalisation signée du talentueux collectif Homework, translate élégamment par l’expressivité des corps en mouvement de danseurs contemporains (autre casquette de Bryony) et des visages des trois membres du groupe, la force tout en émotions qui se dégage du titre.

Si le postulat de départ de ce morceau, accentué par le martèlement des premiers accords de guitare, peut sembler quelque peu désabusé, l’harmonie parfaite des voix sororales provoque cette étincelle d’espoir capable de transpercer la plus nébuleuse des adversités.

La France a donc un incroyable (nouveau) talent, même s’il est – n’en déplaise à certains rageux candidats aux prochaines présidentielles – aux deux-tiers importé. Pour vous en convaincre et (re)découvrir leur univers live, on vous conseille vivement d’aller les écouter le 27 octobre prochain (event FB ici) au FGO Barbara à l’occasion de leur release party en compagnie des non moins excellents Gunwood Circle ou lors de leur résidence de l’autre côté du périph’ au Théâtre des Sources de Fontenay-aux-Roses (les 8 et 22 novembre ainsi que les 6 et 13 décembre) ou bien encore le 9 décembre en première partie de Camille Bazbaz au Café de la Danse.

Et en attendant, on vous invite à patienter en allant vous promener sur leur joli nuage sonore.

MAUD

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire