Le Cabaret Vert: Sick Of It All, Skip The Use, The Offspring, Crystal Castles & Netsky (photos)


Le soleil avait décidé de nous accompagner pour nos 1ers pas au Cabaret Vert. Merci à lui et welcome à Charleville-Mézières!
Géographiquement le festival a la particularité d'être situé en plein centre-ville, aucune galère pour y accéder et appréciable lorsque tu loges ailleurs qu'au camping.
Niveau organisation, 2 scènes assurent une alternance millimétrée entre les concerts: dès lors que l'un s'achève, une marée humaine se déplace dans un joyeux bordel à l'autre bout du parc et ainsi de suite..

Quelques moments (photographiques) choisis:

Sick Of It All

Une mention spéciale pour ces vétérans du hardcore new-yorkais, tant le plaisir qu'ils prennent à être sur scène saute aux yeux. Après plusieurs décennies de carrière ils forcent le respect et le public ne s'y est pas trompé..





 Skip The Use

Alors comment dire... Il leur a suffi de 37 secondes pour mettre le feu!
Un incendie musical attisé jusqu'à la fin de leur set, avec en prime une reprise de "smell like teen spirit" reprise en choeur par le public.
Pour les fans, le groupe a annoncé lors de sa conférence de presse la sortie de son nouvel album "fin Février-début Mars au + tard".





The Offspring

A défaut d'être aussi énergiques sur scène que les 2 groupes précédents, les Offspring ont compensé par un enchaînement de hits transgénérationnels.




Crystal Castles

La nuit tombée, la grand-messe électro peut commencer.
Comme à son habitude Alice Glass s'est jetée à corps perdu dans le public, qui lui a bien rendu..



Netsky

Le voisin Belge est venu asséner son D&B et laisser le public K.O. sur place..



Dans quel état va-t-on retrouver les festivaliers après ce déluge de décibels?
La réponse dans quelques minutes, avec une nouvelle journée bien chargée..

Crédits photos
- Couverture, Sick Of It All, Skip The Use & Netsky: © DarkRoom - Cabaret Vert 2013 - www.assodarkroom.fr
- The Offspring & Crystal Castles: © Ludovic ETIENNE - www.ludovic-etienne.com

THOMAS

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire